Sandrine Farget.com

Sandrine Farget pratique la photographie et la sculpture, l'une stimulant l'autre. Elle y loue la luminosité du noir. Inspirée par New York et ses gratte-ciels, elle dresse des sculptures d'ardoise. Sa réflexion sur les identités passe ici par l'étude de son profil génétique.

Elle en donne une interprétation en 3D dont la verticalité fait écho aux gratte-ciels. C'est un polyptyque de millefeuilles surtout fait de carton, matériau à priori banal qu'elle réévalue. Elle signe ainsi une forme d'autoportrait qui d'ailleurs renvoie le spectateur à sa propre identité, voire à celle d'autrui.

Émile Doueur